Contenu principal

Speed dating entre agriculteurs et restaurateurs

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans, de la Chambre bernoise d’agriculture, de GastroSuisse et d’HotellerieSuisse du 16 septembre 2019

Aujourd’hui, à l’occasion de la traditionnelle Sichlete à Berne, l’Union suisse des paysans, GastroSuisse et HotellerieSuisse ont lancé leur projet commun « De la terre à la table ». Ce dernier a pour objectif de développer des partenariats entre exploitations agricoles et restaurants. Une rencontre pour faire connaissance a eu lieu sur la Place fédérale l’après-midi. 

L’Union suisse des paysans, GastroSuisse et HotellerieSuisse estiment que le renforcement de la collaboration entre exploitations agricoles et restaurants crée une situation gagnant-gagnant. C’est pourquoi elles ont lancé, aujourd’hui, le projet « De la terre à la table » lors de la Sichlete sur la Place fédérale. Elles veulent mettre en rapport, à l’échelle régionale, des exploitations agricoles et des restaurants, des hôtels ou d’autres entreprises de la restauration en organisant des manifestations spéciales, comme des speed dating. L’après-midi, une rencontre pour faire connaissance, organisée par la Chambre bernoise d’agriculture, a eu lieu sur la Place fédérale.

Les deux parties peuvent retirer des avantages économiques de l’achat direct de produits agricoles à la ferme. Des sondages montrent régulièrement que la population suisse est très friande d’aliments provenant de la région. L’utilisation et la déclaration de matières premières régionales fournies par une ferme à proximité représentent, aussi pour les entreprises de la restauration, une opportunité de se mettre en valeur et se distinguer. En outre, l’achat direct à proximité permet de s’approvisionner de façon rapide, économique et respectueuse de l’environnement, tout en offrant un gage de fraîcheur maximale des produits.

Des rencontres pour faire connaissance sont déjà proposées dans divers cantons aux agriculteurs et restaurateurs intéressés. D’autres rencontres sont en préparation. La plateforme nationale dédiée à la vente directe « À la ferme » se verra complétée par l’offre « De la terre à la table » : www.a-la-ferme.ch/resto. L’objectif est de permettre aux restaurateurs de trouver plus facilement des exploitations agricoles pour s’approvisionner à proximité.

Renseignements

Martin Rufer

Martin Rufer

Directeur de l'Union Suisse des Paysans

Téléphone 078 803 45 54
E-Mail martin.rufer@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

Communiqués de presse
Statistique laitière de la Suisse 2022

04.09.23 | En collaboration avec la Fédération des Producteurs Suisses de Lait PSL, TSM Fiduciaire Sàrl, l’Interprofession du Lait (IP Lait) et Switzerland Cheese Marketing SA (SCM), Agristat vient de sortir l’édition 2022 de la publication annuelle « Statistique laitière de la Suisse ».

Lire la suite
Communiqués de presse Situation financière des exploitations agricoles : la menace d’une coupe plane

30.08.23 | Le Conseil fédéral a publié le budget 2024. Avec ses mesures d’économies, ce dernier vise l’agriculture entre autres. L’Union suisse des paysans a exprimé aujourd’hui, lors d’une conférence de presse, de vives critiques à l’égard de cette atteinte au principe de la bonne foi.

Lire la suite
Communiqués de presse
La protection des cultures s’étiole

22.08.23 | Comme de plus en plus de produits phytosanitaires sont interdits et qu’il existe trop peu de solutions alternatives fiables et efficaces, la protection de nombreuses cultures se voit mise en péril. Il risque de s’ensuivre non seulement d’importantes pertes de récoltes, mais aussi, à moyen terme, l’abandon de cultures importantes pour l’alimentation.

Lire la suite
Communiqués de presse
Élections fédérales du 22 octobre : mobilisons les zones rurales !

18.08.23 | Le Comité de l’Union suisse des paysans se penche depuis longtemps sur les élections fédérales 2023 et les travaux préparatoires en vue de celles-ci pour un nouveau Parlement, plus proche de l’agriculture. Toutefois, c’est avant tout la participation électorale du monde agricole et de l’espace rural qui sera décisive. C’est pourquoi le Comité appelle instamment toutes les organisations paysannes à profiter des prochaines semaines pour participer à la mobilisation.

Lire la suite
Communiqués de presse
La durabilité mise à mal sans hausse des prix à la production

16.08.23 | À l’heure actuelle, les familles paysannes de Suisse reçoivent trop peu pour la vente de leurs produits. Elles ne peuvent ni répercuter la totalité de l’augmentation des coûts de production ni se voir indemnisées pour les nouvelles contraintes et les risques de culture qui en découlent. Aujourd’hui, certains acheteurs font même pression pour que les prix, déjà trop bas, baissent encore. C’est inacceptable. Quiconque agit dans ce sens sape la durabilité du secteur alimentaire.

Lire la suite
Communiqués de presse
Attaques de loups : les cantons doivent agir !

14.08.23 | La prolifération du loup met une pression maximale sur certaines régions, comme l’ont montré les cas les plus récents dans les cantons de Vaud, Glaris, Berne ou encore Saint-Gall. Les situations rapportées où le loup ne craint pas l’homme et s’approche régulièrement des zones et bâtiments habités deviennent toujours plus fréquentes. Lorsque la ligne rouge est franchie, les cantons doivent instamment agir. Il ne suffit pas de disposer de bases légales plus appropriées, il faut surtout les utiliser, sans jouer la montre.

Lire la suite
Points de vue
Pas de baisse des prix à la production, mais nouvelles hausses nécessaires !

11.08.23 | Actuellement, des acheteurs font pression sur les prix à la production dans plusieurs branches. Mais cela ne se justifie d’aucune manière. Au contraire, de nouvelles augmentations sont nécessaires, sans obligatoirement être portées par le consommateur ! Une plus juste répartition de la valeur ajoutée est nécessaire.

Lire la suite
AGRISTAT Actuel
Agristat « Actuel » 07-23 : Les femmes chefs d’exploitation en Suisse

11.08.23 | La part de femmes chefs d’exploitation a augmenté de 2,2 % au cours des derniers 15 ans. Avec une part totale de 7,1 % en 2022, la Suisse présente une faible part de femmes en comparaison européenne. De nettes différences se dessinent au niveau cantonal; ainsi, par exemple, le canton du Tessin se situe nettement au-dessus de la moyenne suisse avec 16,0 %. Les raisons de cette hétérogénéité cantonale sont diverses. Une analyse effectuée à l’aide d’un modèle de régression suggère toutefois que les cantons-frontière, ceux ayant une densité de bétail basse et ceux ayant une densité de population élevée présentent généralement plus de femmes chefs d’exploitation. Bien que les parts de femmes chefs d’exploitation n’aient cessé d’augmenter depuis 2011, cette statistique montre qu’il y a encore de la marge, car même les cantons ayant des parts de femmes élevées se situent au-dessous de la moyenne européenne.

Lire la suite