Contenu principal

Une législation efficace pour une agriculture plus durable

Communiqué de presse de l’Alliance contre les initiatives phytos extrêmes du 7 avril 2021

Diminuer les quantités et les risques liés aux produits phytosanitaires, et réduire les pertes d’éléments fertilisants : l’initiative parlementaire adoptée par les Chambres fédérales à la session de printemps constitue une réponse solide aux initiatives phytos extrêmes, sur lesquelles le peuple votera le 13 juin prochain. Plus efficace et plus cohérente que les deux projets populaires, elle peut aussi être mise en œuvre plus rapidement. 

Au départ, le sujet de l’initiative parlementaire qui vient d’être adoptée au Parlement se limitait à la réduction des risques liés à l’utilisation des produits phytosanitaires (PPh). Ce sujet s’est élargi au fil des débats. Dans sa version finale, l’initiative prévoit aussi la réduction des pertes d’éléments fertilisants, de même que des prescriptions relatives aux biocides. La nouvelle législation entrera en vigueur au plus tard en 2023. Les risques que présente le recours aux PPh pour l’être humain, les animaux et l’environnement devront être réduits de 50 % d’ici à 2027. Cette réduction passera aussi par une diminution directe des quantités de produits utilisés. En lançant le Plan d’action national Produits phytosanitaires en 2017, les autorités avaient déjà retiré l’homologation de nombreuses substances actives.

L’évaluation des risques reposera sur un indicateur qui prend en compte différents facteurs, comme le volume des ventes, la toxicité et l’exposition. Selon l’évolution de la situation, le Conseil fédéral pourra encore serrer la vis au moment de fixer les objectifs de réduction à partir de 2027. Un système d’information centralisé pour toutes les utilisations et une obligation de déclarer les ventes garantiront une transparence totale dans le recours aux PPh. Par ailleurs, l’initiative parlementaire renforce de manière considérable la réglementation concernant les résidus de ces produits dans les eaux souterraines. Dans les aires d’alimentation des captages d’eau potable, la concentration des substances actives et de tous les produits de dégradation ne doit pas dépasser 0,1 μg/l. Même pour des métabolites non pertinents sur le plan toxicologique, les exigences quantitatives se sont vues multipliées par 100. Si ces valeurs sont dépassées, le produit en cause perd son homologation.

Les pertes d’azote et de phosphore dues à l’agriculture doivent aussi être réduites d’ici à 2030. Le Conseil fédéral fixera les objectifs de réduction à l’issue de la procédure de consultation. De plus, l’initiative parlementaire entend remplacer les engrais minéraux importés par des engrais de ferme et de la biomasse indigènes. Il faudra informer la Confédération des livraisons d’aliments concentrés et d’engrais. Ces annonces permettront de créer une transparence dans leur utilisation.

À titre de comparaison, l’initiative populaire sur l’eau potable ne réglemente en aucune manière l’usage des PPh pour les exploitations qui renonceront aux paiements directs. C’est ce que feront celles qui n’auront pas d’autre choix et qui utilisent déjà le plus ces produits. En outre, ni l’initiative sur l’eau potable ni celle pour une Suisse libre de pesticides de synthèse ne permettront de réguler les apports de nutriments dans l’environnement.

Le secteur agricole soutient l’initiative parlementaire, même si sa mise en œuvre le placera face à des défis de taille. Il veut faire partie de la solution et participer en continuant de réduire les répercussions qu’occasionne son activité sur l’environnement.

Renseignements

Michel Darbellay

Responsable du département Production, marché et écologie de l’USP

Téléphone        078 801 16 91
E-Mail               michel.darbellay@sbv-usp.ch 

Sur le même sujet

ImmobilienbewirtschafterIn 80%

21.09.21 | Der Geschäftsbereich Verwaltung & Liegenschaften bewirtschaftet zahlreiche Liegenschaften des SBV, der eigenen Pensionskasse sowie von Stiftungen und Konsortien. Zur Unterstützung suchen wir per 1. Dezember 2021 oder nach Vereinbarung eine/n ImmobilienbewirtschafterIn 80%

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l‘USP N° 37 (13 – 19.09.2021)

21.09.21 | A la mi-septembre, le Conseil fédéral a décidé de relever de 3'500 tonnes le contingent d’importation d’œufs de consommation à partir du 1er octobre et jusqu’à la fin de l’année. Cette augmentation doit garantir l’approvisionnement en œufs en cette période d’avant-Noël. En parallèle, les initiants contre l’élevage intensif luttent pour des mesures qui limiteraient la production d’œufs indigènes et en augmenterait le coût. Les règlementations suisses relatives aux seuils maximaux de détention empêchent, déjà aujourd’hui, des élevages intensifs. Pour les poules pondeuses, par exemples, il est autorisé d’avoir maximum 18'000 animaux adultes. En comparaison, il existe des exploitations allemandes avec 600'000 poules

Lire la suite
Communiqués de presse
Journée portes ouvertes à la ferme : une aventure pour toute la famille

19.09.21 | Malgré la pénibilité des mesures de protection contre le coronavirus, l’agriculture suisse était à la fête aujourd’hui. Plus de 100 familles paysannes du pays ont mis les petits plats dans les grands et invité la population à venir découvrir leur exploitation. Andreas Aebi, président du Conseil national, a lui aussi accepté l’invitation. Il s’est rendu dans le Gürbetal, où il a visité une exploitation et dégusté les produits de la ferme dans le cadre d’un circuit gastronomique. Cette deuxième édition de la Journée portes ouvertes à la ferme a remporté un franc succès et restera sans aucun doute dans les mémoires encore longtemps.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°36 (6 – 10 Septembre 2021)

14.09.21 | La préparation de la journée nationale « Visite d’étable » bat son plein. Malgré les restrictions sanitaires, plus de 100 familles paysannes ouvriront leurs portes dans toute la Suisse le 19 septembre prochain et proposeront une expérience à la ferme pour toute la famille. Le président du Conseil national, Andreas Aebi, se rendra dans le Gürbetal, dans le canton de Berne, sur l’exploitation de la famille Beutler à Lohnstorf, accompagné d’une délégation de l’USP. Il fera ensuite un tour gourmand où cinq fermes présenteront leurs produits sur un marché. Conformément aux nouvelles directives de la Confédération, un certificat est nécessaire pour participer à la journée « Visite d’étable ».

Lire la suite
Communiqués de presse Le premier citoyen de Suisse en visite à la ferme

14.09.21 | Plus de 100 familles paysannes se trouvent en pleins préparatifs pour la journée nationale des portes ouvertes à la ferme de dimanche prochain 19 septembre 2021. Comme son nom l’indique, lors de cette journée, les exploitations agricoles participantes ouvrent leurs portes et leurs portails et invitent le public à découvrir leur ferme. Une invitation que le premier citoyen de Suisse, le conseiller national Andreas Aebi, n’a pas hésité à accepter. D’ailleurs, il a annoncé qu’il plongera dans l’univers des fermes du Gürbetal. L’évènement, placé sous la houlette de l’Union suisse des paysans, a lieu dans le respect des règles en vigueur pour lutter contre le coronavirus.

Lire la suite
AGRISTAT Actuel
Agristat « Actuel » 08-21 : Estimation des terres assolées en Suisse pour 2021

13.09.21 | Les terres ouvertes augmentent de 2152 hectares ou 0,8 % en 2021. La surface des prairies artificielles diminue de 6171 hectares ou 4,9 %. En chiffres absolus, les surfaces du blé d’automne, de l’épeautre, du colza, des tournesols et du soja connaissent la plus forte augmentation. Les surfaces du maïs d’ensilage, des betteraves à sucre, du maïs-grain, des féveroles et des pommes de terre enregistrent le plus fort recul.

Lire la suite
Rapports de situation Rapport sur la situation de l'agriculture suisse - août 2021

13.09.21 | Le mois de juillet 2021 a été marqué par de nombreuses précipitations. Néanmoins, grâce à un printemps sec, le bilan hydrique cumulé jusqu’au mois de juillet n’a pas atteint le niveau de l’année 2016 (tableau 1.2). Le mois d’août a été frais. Dans la plupart des régions, les températures sont restées sous la norme 1981-2010. Au début du mois, le temps a été marqué par une basse pression. En particulier au sud des Alpes, des orages parfois violents ont éclaté, avec des précipitations quotidiennes supérieures à 100 mm. Entre le 10 et le 14 août, l’ensoleillement a été fort dans toutes les régions, avec des températures supérieures à 30 °C. Le 16 août, un front froid a suivi avec, selon les régions, de fortes précipitations. Le 18 août, un anticyclone a entre autres provoqué des nuages comparables à du brouillard élevé. La pluie est à nouveau tombée sur la Suisse orientale le 26 août. En Suisse romande, en Valais et au Tessin, le temps est resté assez sec et ensoleillé. Globalement, les précipitations en août ont été plus faibles que la norme 1981-2010.

Lire la suite
Prises de position Totalrevision der Verordnung über die internationale Zusammenarbeit im Bereich der Bildung

10.09.21 | Die Abteilung Agriprof des Schweizer Bauernverbandes hat langjährige Erfahrung mit den Austauschprogrammen auf der Stufe Berufsbildung. Für die Landwirtschaft ist der Austausch von jungen Berufsleuten sehr wichtig. Zum einen sammeln die Lernenden Erfahrungen im Umgang mit anderen Menschen aus anderen Kulturen, sie lernen über die Sprachgrenze hinaus zu interagieren, stärken ihre Fremdsprachenkenntnisse und erweitern ihren Horizont.

Lire la suite