Contenu principal

Climat

Le changement climatique constitue l’un des plus grands défis mondiaux actuels. En raison de sa dépendance aux ressources naturelles, l’agriculture suisse est concernée par le changement climatique et, en même temps, elle fait partie des secteurs qui en sont à l’origine. En effet, ses activités s’accompagnent d’émissions de gaz à effet de serre (GES). C’est pourquoi l’USP s’engage pour sensibiliser et former les producteurs afin qu’ils réduisent de façon volontaire leurs émissions des GES. Par ailleurs, elle soutient la plateforme AgroCleanTech, qui sert à déployer des projets concrets de réduction des GES et d’efficience énergétique dans l’agriculture.

Gaz à effet de serre : la contribution de l’agriculture

Selon les estimations, l’activité agricole contribuerait en moyenne à 9-10 % des émissions de GES totales au niveau mondial. En Suisse, cette part se révèle un peu plus élevée et atteint 12,3 % en raison de l’approvisionnement en électricité neutre pour le climat (OFEV, 2015). La part de l’agriculture est relativement stable. Plus de 50 % de ses émissions proviennent de l’élevage bovin, tandis que 25 % sont dues au protoxyde d’azote (N2O) émanant des sols fertilisés à l’azote. Tout juste 20 % proviennent de l’utilisation d’engrais de ferme. Depuis 1990, l’agriculture a pu réduire de 13 % ses émissions de GES. Convertie en unité énergétique métabolisable produite, la réduction depuis 1990 s’élève même à 18 %.

Mesures de réduction

L’agriculture veut contribuer encore davantage à la protection du climat. L’USP voit des possibilités d’action surtout dans les domaines suivants :

  • Exploitation d’installations de biogaz avec des engrais de ferme
  • Nourriture réduisant les émissions de gaz des bovins
  • Augmentation de la performance par jour de vie des bovins
  • Augmentation de l’efficience de l’azote
  • Mesures d’économie de carburants
  • Remplacement des combustibles fossiles par des énergies renouvelables

Diverses activités et des programmes sont déjà en cours :

  • AgroCleanTech : bilan énergétique et climatique pour les agriculteurs ; sensibilisation ; transfert de connaissances ; programmes d’efficience énergétique, etc.
  • Projets de gestion des ressources dans les cantons : AgroCO2ncept Flaachtal, sur l’initiative d’agriculteurs locaux et régionaux
  • Projets de compensation avec la Fondation Klik (inhibiteurs de nitrification (Entec), installations de biogaz)
  • Projet de recyclage des films d’ensilage : émissions réduites de 15 000 tonnes de CO2
  • IP-Suisse : implémentation de mesures pour protéger le climat
  •  « Tapis vert » de l’Interprofession du lait

Adaptation au changement climatique

Hormis quelques rares effets positifs (viticulture, périodes de végétation plus longues), le changement climatique a aussi des effets négatifs sur l’agriculture suisse. Pour n’en citer que quelques-uns : pénurie d’eau, pression accrue des ravageurs et des maladies, ainsi que la survenue d’événements météorologiques extrêmes.

Le secteur agricole privilégie les mesures suivantes pour s’adapter au changement climatique :

  • Production adaptée aux conditions locales et choix des cultures en conséquence
  • Culture de variétés résistant à la sécheresse ; recherche et sélection correspondantes
  • Bonne gestion hydrologique, technologies d’irrigation (p. ex. micro-irrigation), aménagement de bassins de rétention des eaux
  • Surveillance d’éventuels nouveaux ravageurs

Gestion des risques au moyen de la diversification  

Interlocuteur pour le dossier

Fabienne Thomas

Union Suisse des Paysans
Responsable suppléante du Département Production, marché et écologie
Responsable de la Division Energie et environnement

Mobile 079 919 11 82
Email fabienne.thomas@sbv-usp.ch

  

Communiqués de presse
L’agriculture est armée pour protéger le climat

25.05.18 | La réduction des gaz à effet de serre d’origine agricole a constitué un thème majeur de la quatrième assemblée générale de l’association AgroCleanTech, la plateforme de l’efficience énergétique et de la protection du climat dans l’agriculture. À travers la création d’une solide base de connaissances dans le domaine des mesures de protection du climat, l’examen d’un programme de compensation et un conseil en énergie en Suisse romande, AgroCleanTech veut permettre à l’agriculture d’être armée pour l’avenir.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l’USP n° 8 (19.02. – 23.02.2018)

28.02.18 | De nombreux séminaires, réunions ou assemblées agricoles ont lieu ces temps. Lorsque ceci est possible, l’USP y participe et, souvent, a l’occasion d’y prendre la parole. A quasiment tous ces événements, la vue d’ensemble du Conseil fédéral est une thématique. L’USP a alors la possibilité d’expliquer sa position qui est celle d’un refus clair d’une ouverture unilatérale des frontières. Ainsi, l’USP considère que le rapport doit être renvoyé au Conseil fédéral et qu’une nouvelle base de travail pour la future PA doit être établie.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l’USP n° 25 (19.06. – 23.06.2017)

28.06.17 | La numérisation de l’agriculture est dans toutes les discussions. Beaucoup de fichiers qui suscitent de l’intérêt sont produits. Ils sont parfois de grande valeur et ceci amène aussi des dangers. Aujourd’hui, beaucoup d’agriculteurs sont également fournisseurs d’énergie. Est-ce que dans le futur la mise à disposition de données pourrait également être une branche de production en tant que tel ? L’USP s’engage dans cette thématique avec pour objectif que les familles paysannes profitent en premier lieu de cette numérisation.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l’USP n° 19 (08.05. – 12.05.2017)

17.05.17 | La plateforme « protection phytosanitaire» avait pour thème les eaux souterraines. Le responsable de la division « eau » de la Société suisse de l’industrie du gaz et des eaux (SSIGE) a donné, grâce à des exemples de subs-tances actives de produits phytosanitaires et de produits de dégradation, un aperçu de l’état des eaux souter-raines en Suisse. Le temps de séjour de l’eau potable depuis la surface du sol jusqu’au captage est de 20 ans, voire davantage, et constitue un enjeu majeur. Cela signifie en effet que des substances indésirables peuvent être décelées des dizaines d’années après application. Lors de la plateforme, d’autres thématiques ont égale-ment été abordées, tels que le développement d’une base de données pour les produits phytosanitaires par AGRIDEA, l’amélioration de la collecte des données par la Confédération et diverses actualités du secteur pro-duction végétale de l’USP.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l’USP n° 18 (01.05. – 05.05.2017)

10.05.17 | L’USP a invité les arboriculteurs, les viticulteurs et les maraîchers à une séance afin de coordonner les mesures mises en place suite aux dégâts du gel. Une première analyse des dommages auxquels il faut s’attendre a été effectuée et les mesures d’aide possibles définies. En premier lieu il s’agit de faciliter l’accès aux aides à l’exploitation, le report de remboursement de crédits d’investissement, d’assurer l’octroi des indemnités en cas de réduction de l’horaire de travail (RHT), d’obtenir davantage de flexibilité quant aux des crédits octroyés chaque année pour la promotion de ventes et d’examiner les possibilités de limiter les pertes de revenus. De plus, il sera clarifié, si et comment fondssuisse pourrait apporter son soutien aux exploitations touchées par le gel.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l’USP n° 9 (27.02. – 03.03.2017)

08.03.17 | Du 25 février au 5 mars a eu lieu le Salon International de l’Agriculture à Paris. L’USP a pris part à la réception officielle de la délégation suisse avec le Conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann et a participé à un atelier passionnant au sujet de la numérisation de l’agriculture. Dans ce cadre, diverses start-up ont usé de leur créativi-té et ont animé des présentations qui se sont déroulées sous la forme de rapide échange avec les dirigeants de ces entreprises. Ces derniers étaient en général âgés de moins de trente ans et ne correspondaient pas à l’image que l’on se fait en général d’un directeur. L’agriculture démontre qu’elle peut être très surprenante et variée !

Lire la suite