Contenu principal

L’Union suisse des paysans fête son 125e anniversaire

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans du 8 février 2022

Il y a 125 ans, nombre de familles paysannes connaissaient des conditions économiques difficiles. C’est dans l’optique de mieux défendre les intérêts de ces familles que fut fondée en 1897 l’Union suisse des paysans en tant que faîtière de l’agriculture indigène. L’organisation fêtera son anniversaire entre autres en établissant cet automne le record des plus grands röstis du monde sur la place Fédérale. Les pommes de terre cuisinées lors de l’événement pousseront dans tous les cantons au cours de l’été. Le lancement des actions d’anniversaires a eu lieu lors de la séance du Comité. À cette occasion, l’institut de recherche gfs.bern a présenté l’importance de l’Union suisse des paysans à l’heure actuelle.

Cette année, l’Union suisse des paysans (USP) fête son 125e anniversaire. La fondation de l’association remonte à une époque marquée par des bouleversements économiques. À la fin du XIXe siècle, les familles paysannes de Suisse souffraient d’une pauvreté extrême en raison de revenus trop faibles. Le chemin de fer et les bateaux à vapeur ayant facilité le transport des marchandises, la concurrence croissante des importations n’arrangeait en rien les choses. Le 7 juin 1897, une assemblée convoquée à Berne par des parlementaires fédéraux décidés à unir leur force pour mieux représenter la cause paysanne déboucha sur la fondation de l’USP. Ernst Laur, agronome et professeur d’agriculture, en fut élu secrétaire. À l’origine, le siège de l’organisation se trouvait à Berne. En 1901, à la demande de sa femme Sophie, Ernst Laur le rapprocha de ses origines en le déplaçant à Brugg.

La réalisation d’enquêtes comptables auprès des exploitations agricoles en 1900 fut l’une des premières mesures introduites par Ernst Laur, qui désirait déterminer la situation économique sur une base objective. En 1908, l’Office de renseignements sur les prix commença son travail. Aujourd’hui, c’est Agristat qui dépouille les données statistiques sur l’agriculture et l’industrie alimentaire. En 1912, l’entrée en vigueur du Code civil suisse permit l’introduction de la valeur de rendement comme unité de mesure pour la reprise d’immeubles agricoles. La détermination de cette valeur ne fit guère l’unanimité. Aussi l’USP mit-elle en place l’Office d’estimation en 1914. La fusion de celui-ci et du service de comptabilité sous le nom d’Agriexpert en fit l’un des principaux services de l’organisation. En 1973, l’USP se lança dans un nouveau domaine d’activité : le conseil en assurance. En 1992, elle fonda la caisse-maladie Agrisano. En 1995, la mise en place de son agence web agri.ch fit d’elle une pionnière de l’ère numérique.

Aujourd’hui, l’USP se compose de quatre départements et de différents prestataires de services (entreprises Agrisano, Agriexpert, Agristat, Agrimpuls, Agriprof et Agriquali). Pas moins de 25 chambres cantonales d’agriculture et 58 associations spécialisées, de même que d’autres organisations agricoles, y sont affiliées. Organisation faîtière de l’agriculture suisse, l’USP s’est engagée durant toutes ces années pour des prix à la production raisonnables et donc des revenus équivalents, des conditions cadres politiques appropriées, une rémunération équitable, des prestations d’intérêt général et, en définitive, pour les intérêts des familles paysannes de Suisse. À l’heure actuelle, moins de 3 % de la population travaillent encore dans l’agriculture. Une représentation forte des intérêts est donc plus importante que jamais. À l’occasion du coup d’envoi des actions d’anniversaire donné lors de la séance du Comité, Lukas Golder, co-directeur de l’institut de recherche gfs.bern, a d’ailleurs estimé que l’USP était une organisation solide et bien établie. Il a poursuivi en conseillant au secteur agricole de renforcer l’échange avec la population et de saisir les opportunités offertes par la numérisation.

 

Repas d’anniversaire : les plus grands röstis du monde

Pour fêter son anniversaire, l’Union suisse des paysans organise différentes activités avec ses organisations membres, ses collaborateurs et la population suisse. Le 19 septembre, à l’occasion de la Sichlete sur la place Fédérale, il est prévu d’établir le record des plus grands röstis du monde. Les pommes de terre utilisées pousseront au cours de l’été dans tous les cantons. Elles seront ensuite apportées à Berne à l’occasion de cet événement tant culinaire que gustatif.

 

Une agriculture en constante mutation

Lorsque la Première Guerre mondiale éclata, la Suisse n’était pas assez bien préparée : manque de production indigène, interruption des importations, réquisition de la main-d’œuvre et des chevaux par l’armée. Ces pénuries alimentaires conduisirent à la mise en place du plan Wahlen au cours de la Deuxième Guerre mondiale : chaque mètre carré de terre était utilisé pour la production alimentaire. La fin de la guerre marqua la fin des privations. Le mot d’ordre était alors de produire autant que le permettaient le sol et les animaux. Les machines simplifiaient le travail, les nouvelles variétés augmentaient le rendement, les produits phytosanitaires tenaient les maladies et les ravageurs en échec. Cinquante ans plus tard, un changement de mentalité s’est amorcé dans la société, laquelle a alors commencé à privilégier une production alimentaire respectueuse de l’environnement et des animaux. Ce défi a perduré jusqu’à aujourd’hui : fournir à la population des aliments de la région avec le moins possible de conséquences négatives sur l’environnement et dans le sens d’une consommation optimisée des ressources. Ces 30 dernières années ont donc été une nouvelle ère de changements pour l’agriculture… et le développement se poursuit.

Renseignements

Markus Ritter

Markus Ritter

Président de l'Union Suisse des Paysans
Conseiller national

Téléphone 079 300 56 93
EMail markus.ritter@parl.ch

Martin Rufer

Martin Rufer

Directeur de l'Union Suisse des Paysans

Téléphone 078 803 45 54
E-Mail martin.rufer@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

En direct de l'USP
En direct de l’USP n°4-2024

29.01.24 | La semaine dernière, les membres du Parlement ont reçu une invitation à rejoindre le comité national contre l'initiative biodiversité. Les personnes intéressées ont la possibilité d’adhérer au comité en question à tout moment.

Lire la suite
Communiqués de presse
La frustration du monde paysan doit être entendue

25.01.24 | Après l’Allemagne, les protestations du secteur agricole ont désormais atteint la France. Les familles paysannes de Suisse comprennent très bien la frustration de leurs consœurs européennes et partagent leurs revendications. Chez nous, le Parlement est heureusement plus à l’écoute des préoccupations de l’agriculture, mais la situation reste tendue.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°3-2024

22.01.24 | L’initiative biodiversité sera soumise au vote du peuple le 9 juin ou le 22 septembre prochain. Aussi l’USP a-t-elle organisé une séance d’information en ligne à l’attention de ses organisations membres.

Lire la suite
Points de vue
13e rente AVS : le compte n’est pas bon

19.01.24 | « Mieux vivre à la retraite », c’est ainsi que le comité d’initiative a appelé la proposition d’instaurer une 13e rente AVS. L’objet demande que les personnes retraitées reçoivent chaque année un supplément correspondant à un douzième de leur rente annuelle. Celui-ci serait versé à tout le monde, selon le principe de l’arrosoir. Les sondages montrent que l’initiative populaire est bien accueillie par le peuple. Notamment parce que le mode de financement n’est pas défini et qu’il n’est donc pas clair d’où proviendrait l’argent. Concrètement, il s’agit de 4 à 5 milliards de francs de plus dépensés par an. D’ici 2050, les dépenses supplémentaires s’élèveraient à plus de 100 milliards de francs.

Lire la suite
Communiqués de presse
Nos familles paysannes s’engagent pour la biodiversité

18.01.24 | À l’instar de toutes les activités humaines, l’agriculture a un impact sur la biodiversité. En même temps, elle en est tributaire. C’est pourquoi les familles paysannes assument une grande responsabilité en remplissant différentes obligations relatives à la biodiversité. Aujourd’hui, une moyenne de 19 % des surfaces utilisées à des fins agricoles est dédiée à la promotion de la biodiversité. Pour obtenir un meilleur impact, de nouvelles approches sont nécessaires. En effet, davantage de surfaces ne veut pas dire davantage d’effets.

Lire la suite
Prises de position Abaissement de la franchise-valeur dans le trafic touristique

17.01.24 | Abaissement de la franchise-valeur dans le trafic touristique

Lire la suite
Prises de position Politique des agglomérations et Politique pour les espaces ruraux et les régions de montagne

17.01.24 | Politique des agglomérations et Politique pour les espaces ruraux et les régions de montagne

Lire la suite
AGRISTAT Actuel
Agristat « Actuel » 12-23 : L’année agricole 2023

16.01.24 | L’an 2023 est la troisième année consécutive aux résultats insatisfaisants pour l’agriculture sur le plan économique. Les caprices de la météo et les coûts élevés en sont les principales raisons cette fois-ci. En parallèle, la production agricole de denrées alimentaires stagne. Le taux d’auto-approvisionnement diminue donc immanquablement.

Lire la suite